Les 100 mots du droit: « Que sais-je ? » n° 3889 par François Gaudu

Les 100 mots du droit: « Que sais-je ? » n° 3889

Titre de livre: Les 100 mots du droit: « Que sais-je ? » n° 3889

Éditeur: Presses Universitaires de France

Auteur: François Gaudu


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

François Gaudu avec Les 100 mots du droit: « Que sais-je ? » n° 3889

Le langage du droit constitue un continent à part. Mais, si les dictionnaires juridiques sont très utiles pour les juristes, on ne comprend pas plus le droit avec un dictionnaire qu’en lisant un code article par article... Il y existe, en revanche, des notions clés qui structurent cette discipline et dont — quel que soit son domaine de spécialisation — on ne peut se passer pour comprendre le droit.
Au-delà d’une série de simples définitions lexicales, cet ouvrage propose une entrée en matière aussi claire que concise. Il invite à saisir la vision juridique du monde. Le langage du droit, même s’il existe des juristes jargonnants, est, en effet, autre chose qu’un jargon : il est une manière de penser et de concevoir.


Livres connexes

Le langage du droit constitue un continent à part. Mais, si les dictionnaires juridiques sont très utiles pour les juristes, on ne comprend pas plus le droit avec un dictionnaire qu’en lisant un code article par article... Il y existe, en revanche, des notions clés qui structurent cette discipline et dont — quel que soit son domaine de spécialisation — on ne peut se passer pour comprendre le droit.
Au-delà d’une série de simples définitions lexicales, cet ouvrage propose une entrée en matière aussi claire que concise. Il invite à saisir la vision juridique du monde. Le langage du droit, même s’il existe des juristes jargonnants, est, en effet, autre chose qu’un jargon : il est une manière de penser et de concevoir.


Le langage du droit constitue un continent à part. Mais, si les dictionnaires juridiques sont très utiles pour les juristes, on ne comprend pas plus le droit avec un dictionnaire qu’en lisant un code article par article... Il y existe, en revanche, des notions clés qui structurent cette discipline et dont — quel que soit son domaine de spécialisation — on ne peut se passer pour comprendre le droit.
Au-delà d’une série de simples définitions lexicales, cet ouvrage propose une entrée en matière aussi claire que concise. Il invite à saisir la vision juridique du monde. Le langage du droit, même s’il existe des juristes jargonnants, est, en effet, autre chose qu’un jargon : il est une manière de penser et de concevoir.